Les_Femmes_à_la_source.png
logo_festifem_rose_big.jpeg
Salon_du_féminin.jpg
logo-souffle-dor.jpg
52347508_1231260210369612_67726322628915
logo yaka books adulte.jpeg
femmes ici et ailleurs logo.png
LES NOCES ALCHIMIQUES (3).png
logo_OPA_orange_(sans_carré_blanc).png
RADIO AVIVA - LOGO RECTANGLE avec fond b
logo Woman in Action.png
LOGO-V2---PNG-FOND-TRANSPARENT.png
logo-femininBio_sans_baseline.png
LOGO-LR2-_Noir.png
LAVYZOE PARIS LOGO BLANC.png
Logo Camera cristalline.jpg

© Crédit Photos & Peintures au service du site :

Sandrine Syama

www.syamamandala.com

Eve Fouquet

www.evefouquet.com

Marianne Aya Omac

www.marianneayaomac.fr

Nadine Debay

www.nadinedebay.com

Touche graphique du site : Alexie Etilé

© 2020 L'Appel Au Féminin

 Association Loi 1901 - Mentions légales

Contact : appelaufeminin@gmail.com

  • Facebook Social Icône

Une Maire contre les pesticides

Montpellier : la préfecture de l’Hérault juge illégal l’arrêté d’une maire interdisant les pesticides

https://actu.fr/occitanie/murles_34177/montpellier-prefecture-lherault-juge-illegal-larrete-dune-maire-interdisant-pesticides_27078938.html


La maire du petit village de Murles, au Nord de Montpellier a transmis en préfecture de l'Hérault, un arrêté interdisant les pesticides aux agriculteurs.

Illégal, pour le préfet.

Il faut faire interdire l’utilisation des pesticides aux agriculteurs : Chlotilde Ollier, la maire de Murles, une petite commune située à une douzaine de kilomètres au Nord de Montpellier, est la première et la seule élue du département à ce jour à avoir pris un arrêté. Elle imite 39 autres maires en France.

Cette élue d’Europe Ecologie Les Verts -EELV- vient de déposer son arrêté à la préfecture de l’Hérault. Officiellement enregistré et tamponné, il n’a pas du tout les faveurs des services du préfet, qui le juge déjà illégal, avant même d’entamer son examen.

En effet, une commune n’a pas le droit d’interdire l’utilisation de ces produits aux agriculteurs, la décision doit être prise par le ministère de l’Agriculture.


« Un problème de santé » Pour Chlotilde Ollier, c’est une nécessité et même une urgence, car pour la maire de Murles, il en va de la santé de ses administrés et des habitants des communes alentour. « Le bassin versant du Lez est rattaché à Murles et avec la pollution des eaux aux pesticides, les habitants de Montpellier, par exemple, sont eux aussi menacés », assure t-elle, prête à continuer son combat, pourquoi pas devant le tribunal administratif de Montpellier.


Une quarantaine de maires ont pris cette année des arrêtés anti-pesticides sur leur commune.


Ils ont décidé de prendre des arrêtés anti-pesticides se plaçant dans le combat devant la justice administrative est devenu médiatique et symbolique. Plus d’une quarantaine d’élus locaux ont pris des arrêtés sur leur territoire.

Le gouvernement a d’ailleurs réagi, confirmant qu’un décret sur l’utilisation des pesticides devrait entrer en vigueur en janvier prochain.